Notre tribune dans Les Echos : la mobilité d’entreprise post-confinement

Presse

23 Avr 2020

La crise actuelle nous a permis de découvrir de nouvelles manières de travailler et de nous déplacer. A l’aube du déconfinement, deux choix s’offrent à nous quant à la mobilité d’entreprise : retourner à la normale ou repenser nos habitudes de manière durable. Notre CEO, Aude Launay, a donné sa vision du futur de la mobilité d’entreprise post-confinement à travers sa tribune dans Les Echos ce mardi 21 avril.

 

Le travail est effectivement le premier motif de déplacement du quotidien. Entre voitures personnelles, voitures de fonctions et autres transports en commun, nos déplacements peuvent vite devenir une contrainte. Pourquoi les entreprises ne mettraient-elles pas directement en place des solutions de mobilité favorables à tous les collaborateurs pour flexibiliser leurs déplacements ?

 

Post-confinement

 

Le bilan écologique de cette récession est sans pareil. Nous redécouvrons un ciel bleu, des bruits exotiques (il semblerait que des oiseaux habitent la capitale !) et le plaisir des rues désengorgées.

Si cette crise s’est vu donner un coup d’accélérateur aux mobilités alternatives propres et individuelles comme le vélo, l’enjeu est ici de maintenir la vitesse ! Ainsi, « Nous pourrons aussi envisager nos déplacements quotidiens avec un regard neuf. Nous aurons admiré un ciel pur et respiré – de nos fenêtres – un air moins chargé de relents de pots d’échappement. »

Fuir les espaces confinés (métro, bus…), privilégier le télétravail et préférer son vélo à sa voiture pour ses déplacements. Ce sont de nouvelles habitudes qui s’invitent dans le quotidien des français quant à leurs manières de travailler et d’appréhender leurs déplacements.

Cela étant, les entreprises ont autant d’avantages économiques et environnementaux à tirer de la mise en place d’un nouveau plan de mobilité durable que de bienfaits sociaux assurés. En améliorant la qualité de vie au travail de ses collaborateurs, elle réduit ses coûts liés aux flottes de véhicules ainsi que son impact carbone.

 

Une mobilité d’entreprise repensée

 

Aude s’interroge : « Pourquoi ne pas profiter de ces changements brutaux pour repenser une mobilité réellement propre, multimodale et inclusive, avec les entreprises ? ». Pour parfaire à ces changements, mettre l’accent sur la multimodalité permettrait à l’ensemble des collaborateurs de se déplacer ponctuellement en toute flexibilité. L’idée est de pouvoir choisir son mode de déplacement au fil de la journée. Un exemple type : se rendre au travail en bus, aller à un rendez-vous à vélo si le temps le permet, ou bien réserver une voiture électrique un jour de pluie.

Disposer d’une flotte de véhicules partagés au sein de l’entreprise est une solution inclusive. Cela permet à l’ensemble des collaborateurs de bénéficier de moyens de locomotion en permanence. En plus de réduire les coûts associés des véhicules, c’est une solution égalitaire et responsable.

Nous faisons face à une situation inédite qui, par la contrainte, révèle de nouvelles opportunités prometteuses pour l’avenir de la mobilité. Les entreprises sont aux commandes et ont le choix d’actionner les bons leviers pour pérenniser ces changements. Comme le souligne Aude, « tous les feux sont au vert : les entreprises doivent accompagner le changement de paradigme de la mobilité ».

Imaginons ensemble la solution qui vous correspond

Derniers posts

Recevez notre newsletter mensuelle :